mardi 8 décembre 2009

EXPLORERS pour les NULS : Making OF de la planche 17, Tome 2 de A à Z

Comment donc que ça se passe bien avant que vous ayez l'album fini entre les mains ??

Tout d'abord, ça commence par une très longue discussion entre Rémi et moi.
Pour la petite anecdote, on avait été contacté par la MJC de Rodez pour animer un atelier BD. Et c'est du 14 au 17 Avril 2009 que nous avons séquencé le tome 2 d'EXPLORERS... le soir, dans notre chambre d'hôtel. Séquencer, c'est un bien grand mot pour dire que, tout en buvant du Coca et en mangeant des bonbons, nous avons défini les évènements du tome 2, évalué leur durée, et en faire une liste sous Word.

C'est là l'étape la plus importante pour le récit, la discussion entre les auteurs, les critiques, le ping-pong créatif. On lance les idées, l'autre y apporte son approche personnelle, on modifie, et soit on garde, soit on jette !

Une fois cette étape passée, c'est au scénariste de commencer le boulot. Une fois qu'il a bien en tête le déroulement complet de l'album, le début, la fin et les principaux évènements ainsi que la place qu'ils prennent en nombre de pages, il attaque le découpage : c'est-à-dire page par page.
Il utilise pour ça une technique assez simple. Il donne un titre à chacune des pages. Si le titre contient 1 idée forte, c'est bon, mais si le titre contient 2 idées ou plus, il faut faire plus de pages.

Exemple pour le Tome 1 : Nos 5 amis découvrent la bibliothèque et le curseur indique la présence d'un fantôme dans les rayonnages.

C'est pas bon, à moins de faire du 12 cases, il n'y a pas assez d'espace (surtout que nous avons choisi de faire une bibliothèque gigantesque).

Nous choisirons plutôt :

Page 23 : Nos 5 amis découvrent la bibliothèque
Page 24 : Le curseur undique la présence d'un fantôme dans les rayonnages

Il faut de toute façon être souple. Tout est encore modifiable pour l'instant.

Une fois que l'album est découpé de cette manière on peut encore discuter, changer, rallonger des scènes, raccourcir d'autres. C'est un peu comme une partie de tétris, il faut arriver à ce que tout s'emboîte bien en 46 pages. C'est dur, souvent long (plusieurs semaines) mais c'est essentiel avant de se lancer dans les dessins préparatoires !

Je reçois donc tout l'album découpé page par page. Je sais précisément ce qu'il va falloir dessiner.
Pour "L'île au trésor", il me faut
-un bateau
-des pirates
-une île
-le fantôme à capturer

Et je commence les recherches. Pour les décors, je me regarde le dessin animé "l'île au trésor", j'ai des magazines de photos d'île pour vois à quoi ressemble la végétation et pour les scènes qui vont se passer sur le bateau, je fais mon mix entre des photos de modélisme naval et des captures d'écran du film "Master and Commander", une fois tout imprimé et classé, je designe les persos et les costumes.

J'ai fini ce gros travail préparatoire (environ deux semaines), j'envoie à Rémi, on modifie l'apparence de quelques personnages et zou, c'est parti pour quelques mois enchaîné à ma table à dessin !! :)

Et voici donc comment on fait pour une page!

C'est la page 17 du Tome 2 !

Je reçois le scénario :



Je le lis bien en l'imaginant comme un film. Il faut avoir des images en tête les plus précises possibles.
Quand le scénario est bien fait, la page contient une seule idée forte et une image forte.
Avant d'attaquer le storyboard, je sais quelle sera cette image forte et je visualise le reste en fonction de cette image.
Quelques minutes passent où si vous me voyez assis sans bouger devant la page de scénario, mais dans la tête ça bouillonne !
Tout est clair dans ma tête, j'ai tout le déroulement, je prends le crayon, et Hop ! Je storyboarde !



Je commence toujours par évaluer la taille des cases. Ici, la régle est simple : les gros plans dans des petites cases et les plans plus larges dans des cases plus grandes. Pour le reste ça dépend du style de chaque dessinateur. J'aime beaucoup avoir des cases format cinemascope, donc allongée, je trouve ça classe !!
La deuxième chose à faire est d'écrire le texte et de placer les bulles avant d'attaquer le dessin. Sinon je risque de ne pas avoir assez de place pour le texte.

Rémi me donne son impression, et si ça roule je commence à dessiner le croquis !




Comme vous pouvez le voir, on peut encore modifier certaines choses.
Dans le scénario original, la case 1 décrit William, joueur de FootUS qui slalomme entre les pirates. Rémi souhaite que les feintes de William soient décomposées en une seule image. Puis on se rend compte que c'est la même technique que nous employons quand Lily utilise sa super-vitesse. Le lecteur risque de confondre... on préfère opter pour une autre solution.
Comme je suis en train du jouer à Wolfenstein (un FPS sur Xbox), je me dis que ce serait bien de faire une vue à la première personne. C'est chaud à faire mais tanpis, le FUN avant tout !

Une fois validée par Rémi, j'attaque la vraie page. Je mets une nouvelle feuille sur le croquis, j'allume ma table lumineuse et je redessine le tout en essayant de garder de la patate !



Une fois la page finie, on fait des modifications ou des ajouts de dialogues.

J'ai scanné ma page, encré le coutour des bulles ainsi que les cadres des cases (le dessin reste au crayon) et j'ai tapé le texte sous photoshop. J'ai nettoyé la page pour supprimer les saletés et faire en sorte que le blanc soit bien blanc.

J'envoie à Rémi et à mon directeur de collection chez Soleil.

Si il y a des retouches à faire, je les fais.

Puis après ça va à la couleur !!

Voilà !!!! ;)

3 commentaires:

  1. *_* Merciiiiiii !!! :D
    Bon déja ça m'aide un peu sur la structure des pages, parce que moi je m'étais lancé en écrivant tout d'un coup à la suite, sans mettre sur papier les grands évenements. ça marchait, mais c'était long et embêtant. Tu utilises quoi pour blanchir totalement la feuille ? (ça fait beaucoup de questions^^')
    En tout cas merci bien pour ce post très complet ^^ (je pense commencer à colorer une de tes planches cette après midi !)

    RépondreSupprimer
  2. Une fois que tu as scanné ta page (elle est en "arrière-plan" dans la fenêtre les calques), tu demandes en haut dans les onglets :

    -calque
    -nouveau calque de réglage
    -niveaux

    puis tu bouge le petit triangle blanc vers la gauche pour plus ou moins de blanc. La même chose pour le triangle noir et gris, qui augmentent ou réduisent les taux de noir et gris !

    une fois obtenu le réglage qui te semble adéquat fusionne le claque de niveau avec ton image !

    Voilàààà !

    Guillaume Lapeyre, service Hotline 'Toshop 24/24 ke-mem-djak-baoeur-y-fé-pa-mieu

    RépondreSupprimer
  3. Yeah ^^ Merci bien =D

    Je suis en train de colorer tes planches (j'en suis a la 3eme, déja 8heures de boulots sur les 2 premières)! Des que j'ai tout je poste sur l'autre article :)

    RépondreSupprimer